Nouvelle loi foncière : les péchés de construction à Majorque peuvent-ils désormais être légalisés ?

Nouvelle loi foncière : les péchés de construction à Majorque peuvent-ils désormais être légalisés ?

Rate this post

Le problème porte un nom mondialement connu : Boris Becker. Non, pas ce que vous pensez maintenant. Il ne s’agit pas de haute société, d’histoires de femmes ou de sport. Il s’agit de biens immobiliers – ou mieux, de biens immobiliers à Majorque qui, selon les autorités locales, ont été construits illégalement en tout ou en partie. Et c’est exactement le problème que Boris Becker a depuis des années. L’ancien pro du tennis voulait réaliser son rêve d’une maison de campagne romantique sur l’île, alors il a choisi comme emplacement la zone autour de la petite ville d’Artà. Mais la propriété s’est avérée plus de deux fois plus grande que prévu initialement. Après les protestations des voisins, Becker a évoqué le fait que, selon le permis de construire, il aurait pu construire quatre maisons plus petites. Cette justification ne lui était d’aucune utilité. Le différend juridique qui a suivi a traîné pendant des années et a finalement abouti à une démolition partielle de la finca. En attendant, Boris Becker ne veut plus de la maison et tente de la vendre. Il est difficile de croire avec quel arbitraire les demandes de construction ont été approuvées, révoquées ou complètement rejetées dans le passé. Cette dernière option était toujours la meilleure pour le client. Et cela sur l’île préférée des Allemands, où des milliers de personnes se sont installées ces dernières années (cf. http://www.mallorca-experte.net/mallorca-fakten-und-zahlen/). Cela devrait maintenant changer avec la nouvelle loi foncière du gouvernement de l’île de Majorque. Avec la loi foncière qui a été adoptée il y a quelques semaines à peine, la construction de biens immobiliers sur toute l’île doit être réglementée de manière uniforme. En conséquence, les administrations municipales et de district individuelles perdent ce pouvoir – elles étaient un peu trop proches des citoyens pour les responsables. Tout d’abord, la loi affecte toutes les nouvelles maisons à construire à Majorque et celles qui offrent leurs maisons en privé. Cependant, ce qui est encore plus important pour de nombreux propriétaires : cela a également une influence correspondante sur les propriétés déjà construites. Selon les estimations, au cours des seules 20 dernières années, entre 10 000 et 20 000 bâtiments totalement ou partiellement illégaux ont été construits à Majorque, en comparaison, le nombre de près de 8 000 maisons construites légalement semble carrément ridicule. Les propriétaires de tels objets peuvent désormais pousser un soupir de soulagement : la nouvelle loi foncière devrait permettre une légalisation ultérieure, du moins s’il ne s’agit pas d’un bâtiment dans une réserve naturelle ou s’il existe déjà des plaintes contre le propriétaire. De plus, les violations doivent déjà être prescrites. Mais il n’y a aucune chance sans restrictions correspondantes : cela ne devrait surprendre aucun propriétaire que la légalisation ultérieure coûte de l’argent. Attendez-vous à payer environ 4,5 % de la valeur de la propriété rien que pour les frais. De plus, il y a parfois des pénalités drastiques, qui peuvent s’élever jusqu’à 25% de la valeur. Ils sont facturés en fonction de la rapidité avec laquelle le propriétaire a ensuite légalisé sa propriété. Les experts saluent la nouvelle loi et son impact sur l’ensemble du marché immobilier majorquin. Un effet positif est attendu en particulier sur l’achat et la vente de biens immobiliers, car de nombreuses maisons n’ont pas pu être négociées dans le passé en raison d’extensions illégales. Cela excluait également la possibilité de couvrir une hypothèque ou une conversion (légale). Cela devrait changer maintenant. Conclusion : même si certaines choses changent en raison de la loi foncière et que le propriétaire foncier à Majorque doit bénéficier de plus de sécurité, l’exemple donné ici montre une fois de plus à quel point il est important d’être aussi complet que possible sur les conditions juridiques lorsque l’achat d’une propriété à Majorque ou dans le contrat préliminaire lors de l’achat d’une maison. De plus, nous vous recommandons de prendre votre temps lors du choix de la propriété et de consulter un expert indépendant qui possède à la fois une expérience et une connaissance approfondie du secteur immobilier espagnol. Avec un tel professionnel à vos côtés, peu de choses peuvent mal tourner. Parution : 26/04/2019 – C32546 – Crédits photos : ©Gerlach (Pixabay),

Lire aussi  Porte d entrée maison ancienne

À Propos de l'autrice

Betty Malois
C'est à travers ce blog que je vous fait part de toutes sortes d'astuce et de conseil sur l'actualité, le tourisme et toute sorte de nouveauté française ou d'ailleurs qui me passionne .