Manque de médicaments en France : une usine des laboratoires Aguettant s’attaque au problème

Manque de médicaments en France : une usine des laboratoires Aguettant s’attaque au problème

4.1/5 - (188 votes)

Le phénomène de pénurie de médicaments touche une grande partie du monde et la France n’y échappe pas. Des ruptures de stock sont régulièrement signalées et cela concerne une grande partie des traitements et autres produits de soin. Face à cette urgence, des solutions émergent. Parmi elles, l’arrivée d’une usine des laboratoires Aguettant en Auvergne-Rhône-Alpes est porteuse d’espoir.

L’investissement du laboratoire Aguettant contre la pénurie des médicaments

Le 7 juillet 2023, le laboratoire Aguettant propose un plan d’investissement de 31 millions d’euros. Cela dans le but de développer le secteur des médicaments en France. La fabrication de produits injectables est lancée dans divers services de santé tels que :

  • la cardiologie ;
  • les soins intensifs ;
  • la réanimation ;
  • l’anesthésie.

Une nouvelle usine des laboratoires Aguettant en Auvergne-Rhône-Alpes voit le jour dans cette optique. Le but principal de l’opération est de ralentir les coûts de l’importation de médicaments sur le territoire. Mais ce n’est pas tout. L’usine a un impact sur l’employabilité dans la région puisqu’elle ouvre 75 postes dans le secteur de l’industrie médicale. En parallèle et avec plusieurs filiales, le laboratoire veut aussi continuer d’exporter son modèle à l’étranger. L’investissement vise à améliorer les performances des médicaments produits ainsi que leur durabilité.

Le plan de production des médicaments

Dans le but de lutter contre le manque de médicaments dans l’Hexagone, la création de l’usine des laboratoires Aguettant s’inscrit dans le Plan France 2030. Les tensions d’approvisionnement en produits de base comme le paracétamol ou l’amoxicilline sont récurrentes. Incluant un programme de fabrication de 50 produits médicamenteux, dont la moitié en urgence, le projet comprend une relocalisation des productions en France, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, pour faciliter les échanges. Plusieurs visites du président de la République dans la région avaient pour titre de conserver une certaine souveraineté dans le domaine. Trois molécules principales sont concernées, mais elles n’ont pas été communiquées pour respecter la confidentialité. La ligne de production de l’usine vise aussi des éléments comme les seringues, les ampoules injectables ou encore les stylos à injection.

Lire aussi  mutuelle familiale : des garanties adaptées à vos besoins et à ceux de votre famille

Les risques liés au secteur de conception des médicaments

Une des explications des pénuries est la concentration de la production des médicaments par une seule entreprise. Un manquement dans l’unique centre de fabrication entraîne souvent des problèmes sur l’ensemble de la chaîne de consommation. C’était le cas pour l’Actilyse, un médicament essentiel dans le traitement des AVC (Accident vasculaire cérébral), qui était produit par un seul approvisionneur. La pilule abortive inquiète aussi, son principe actif n’étant confectionné que par un seul groupe pharmaceutique.

Le Plan France 2030 a donc pour but de réduire la centralisation. Le modèle économique du secteur a également changé, favorisant l’impact des actionnaires. Ces derniers priorisent davantage la rentabilité de certains produits pharmaceutiques de luxe au détriment des traitements de première nécessité. Les prix de plusieurs médicaments thérapeutiques montent en raison d’un changement de statut en générique. Ce choix s’explique par les valeurs de base qui ne sont pas assez attractives pour les firmes.

entauvergne.fr-Polesocietes.com-17397.txt
Affichage de entauvergne.fr-Polesocietes.com-17397.txt en cours…

À Propos de l'autrice

Betty Malois
C'est à travers ce blog que je vous fait part de toutes sortes d'astuce et de conseil sur l'actualité, le tourisme et toute sorte de nouveauté française ou d'ailleurs qui me passionne .