Extrait kbis en ligne auto-entrepreneur gratuit

Extrait kbis en ligne auto-entrepreneur gratuit

L’extrait Kbis est un document officiel qui atteste de l’existence juridique d’une entreprise.

Il peut être délivré par le greffe du tribunal de commerce pour les sociétés commerciales et par le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) pour les micro-entrepreneurs. Ce document est nécessaire pour toute démarche administrative, notamment pour ouvrir un compte bancaire professionnel, obtenir une carte de paiement professionnelle ou encore demander une subvention auprès d’une collectivité territoriale.

L’extrait Kbis peut également être demandé par un client ou un fournisseur afin de vérifier la validité d’une entreprise. Pour en savoir plus sur ce sujet, nous vous invitons à consulter notre article : Comment obtenir un extrait kbis ?

extrait kbis en ligne auto-entrepreneur gratuit

Micro-entrepreneur et chômage : ce qu’il faut savoir !

Présentation de l’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur est un entrepreneur qui décide de se lancer en tant que personne physique. Ce statut permet à tout le monde de créer sa micro-entreprise sans recourir au système classique des sociétés.

L’auto-entrepreneur bénéficie d’un régime fiscal simplifié et peut choisir librement son régime social.

Avantages de l’auto-entrepreneur

Avec l’auto-entreprise, vous êtes votre propre patron.

Vous avez la possibilité de créer une activité individuelle ou un patrimoine privé de manière simple et rapide.

Vous pouvez exercer votre activité professionnelle sans avoir à demander d’autorisations administratives.

L’auto-entrepreneur peut déclarer son chiffre d’affaires en ligne sur le portail officiel des auto-entrepreneurs (www.lautoentrepreneur.fr).

Il faut savoir que l’auto-entrepreneur bénéficie automatiquement du régime fiscal de la micro-entreprise, ce qui signifie qu’il est dispensé d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) et au répertoire des métiers (RM).

Il n’est donc pas obligatoire de s’inscrire au RM pour être auto-entrepreneur.

Les formalités de création d’une entreprise sont simplifiées, car il suffit de remplir un formulaire unique Cerfa disponible sur le site www.lautoentrepreneur.fr

  • Lorsque vous installez votre auto-entreprise, vous ne payez pas de cotisations sociales si les revenus perçus ne dépassent pas 33 200 euros par an.
  • Votre chiffre d’affaires annuel ne doit pas excéder 80 300 euros.

Inconvénients de l’auto-entrepreneur

Pour se lancer dans l’univers de la micro-entreprise, il faut savoir que cela implique plusieurs contraintes.

Il est parfois difficile de s’adapter aux différentes obligations qui incombent à l’auto-entrepreneur. Celles-ci dépendent en grande partie du statut choisi et des options choisies.

Il est nécessaire de bien réfléchir avant de se lancer. Pour un auto-entrepreneur individuel, il est possible d’opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu (l’IR). Cette option permet une exonération totale ou partielle des charges sociales pendant les trois premières années suivant la création du statut juridique. Par contre, si vous souhaitez opter pour le régime fiscal et social classique, il sera nécessaire d’effectuer une déclaration mensuelle ou trimestrielle auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) compétent en fonction du chiffre d’affaires réalisé.

Lire aussi  Gestion de votre dossier en ligne avec Parcoursup

Le système classique peut être intéressant pour les personnes qui génèrent un chiffre d’affaires faible ou moyen et qui veulent profiter au maximum de cette simplicité administrative et fiscale. En revanche, si votre activité est saisonnière ou occasionnelle, privilégiez plutôt le versement forfaitaire libératoire (VFL) qui permet une exonération totale des charges sociales pendant 12 mois consécutifs maximum à compter du premier jour du 1er mois civil suivant celui au cours duquel le chiffre d’affaires a été réalisé. Ce mode d’imposition permet également une exonération totale pendant 3 ans sur les bénéfices non commerciaux (BNC) issus de

Comment devenir auto-entrepreneur ?

Mais avant de vous lancer, il est important de prendre le temps d’étudier toutes les possibilités qui s’offrent à vous. En effet, si vous souhaitez créer une entreprise individuelle et que cette option n’est pas trop contraignante pour vous, il est possible de choisir la forme juridique d’auto-entrepreneur. Cependant, ce statut peut être contraignant et nécessite un certain investissement en termes de gestion administrative. Si vous souhaitez créer votre entreprise en étant salarié, mieux vaut opter pour la micro-entreprise ou la société unipersonnelle. Mais si l’auto-entrepreneuriat ne vous convient pas, autant dire qu’il faudra peut-être envisager une reconversion professionnelle !

Conditions pour être auto-entrepreneur

Pour être auto-entrepreneur, il vous faudra respecter un certain nombre de conditions. Si vous êtes salarié, sachez que votre contrat de travail ne peut pas vous empêcher d’exercer une activité en tant qu’auto-entrepreneur. En revanche, si votre contrat comporte des clauses interdisant l’exercice d’une activité professionnelle à titre accessoire ou indépendante et/ou l’activité occasionnelle, ces clauses ont force de loi pour les auto-entrepreneurs. Par conséquent, elles sont susceptibles de faire obstacle à la création d’une entreprise individuelle en tant qu’auto-entrepreneur.

Il est donc important de bien préparer son projet avant le démarrage de son activité afin d’éviter tout problème avec votre employeur.

Les conditions pour être un auto-entrepreneur? Votre activité en tant qu’auto-entrepreneur doit rester une activité accessoire à votre métier principal (salariée ou non).

Vous pouvez exercer une activité complémentaire à condition que celle-ci ne soit pas incompatible avec le statut d’auto-entrepreneur et notamment :

  • Votre métier ne peut pas requérir des qualifications particulières.
  • Vos qualifications n’impliqueraient pas une charge de travail excessive.

Quels types d’activités peut-on exercer en tant qu’auto-entrepreneur ?

L’auto-entrepreneuriat permet aux personnes physiques de créer leur propre activité commerciale ou artisanale, sans immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) et sans avoir à s’inscrire au répertoire des métiers (RM). En revanche, les auto-entrepreneurs doivent être immatriculés au RM pour exercer une activité artisanale.

Lire aussi  Cessation d activité auto entrepreneur

La micro-entreprise peut donc être exercée dans tous les secteurs d’activité. Cependant, l’auto-entrepreneuriat est limité à un chiffre d’affaires annuel de 80 000 euros pour une activité commerciale et 32 000 euros pour une activité artisanale. En effet, en cas de dépassement de ces seuils, l’auto-entrepreneur devra obligatoirement opter pour la forme juridique classique afin de pouvoir continuer son activité.

Quelles sont les démarches à suivre pour créer son entreprise en ligne ?

Vous avez une idée de création d’entreprise et vous souhaitez créer votre entreprise en ligne.

Vous aimeriez savoir quelles sont les démarches à suivre pour créer son entreprise en ligne? Dans un premier temps, il est nécessaire de bien réfléchir au projet que vous souhaitez créer.

Il faut également être conscient des risques que vous allez prendre. En effet, si un jour votre idée ne fonctionne pas comme prévu, il sera difficile de la remettre en question. Si votre activité ne marche pas, autant dire que cela peut être problématique pour la suite de votre carrière professionnelle.

Il convient donc de faire le point sur toutes les opportunités qui se présenteront à vous. Pour réussir, il faut également savoir prendre des risques calculés et mesurés.

Il est important d’être conscient que l’entrepreneuriat implique un certain investissement personnel et financier. De plus, il est parfois nécessaire de faire des sacrifices personnels afin d’allouer du temps à son entreprise. Cependant, il faut également savoir que cela peut rapporter gros si vos choix sont judicieux et stratégiques.

Votre projet doit être réalisable financièrement afin de pouvoir supporter les charges inhérentes au bon déroulement des activités commerciales.

  • Le business plan
  • La recherche du financement

Comment gérer son entreprise en ligne ?

Avec l’évolution de la technologie, gérer une entreprise en ligne est devenu un choix de plus en plus courant.

Il est possible d’effectuer la gestion de son entreprise sans se déplacer et ceci, depuis le confort de votre maison. Pourquoi ne pas profiter des avantages offerts par Internet pour mener à bien vos activités ? Voici quelques conseils qui pourront vous aider à mettre en place votre projet.

En conclusion, la création d’un auto-entrepreneur est très simple. Il faut juste être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) pour avoir un numéro SIREN et un SIRET. L’inscription au RCS se fait en ligne sur le site infogreffe.fr, il suffit de remplir un formulaire avec son identité, sa profession et ses coordonnées bancaires pour recevoir son extrait Kbis gratuitement par courrier postal à domicile.
← Article précédent: Comment écrire une lettre de motivation ? Article suivant: Comment écrire un article scientifique ? ➔

👩🏽‍💼 Comment obtenir GRATUITEMENT un extrait de KBIS pour les entrepreneurs (2021) ? monidenum.fr

À Propos de l'autrice

Betty Malois
C'est à travers ce blog que je vous fait part de toutes sortes d'astuce et de conseil sur l'actualité, le tourisme et toute sorte de nouveauté française ou d'ailleurs qui me passionne .