agoraphobie : causes, symptômes et traitement

agoraphobie : causes, symptômes et traitement

Rate this post

L’agoraphobie désigne une peur irrationnelle et incontrôlable de se retrouver dans des lieux ouverts au public, comme les rues, les transports en commun, les centres commerciaux, etc. Cette peur est souvent accompagnée de symptômes physiques tels que la transpiration, la tachycardie, l’angoisse et l’anxiété.

L’agoraphobie est un trouble anxieux qui se manifeste par une peur intense et incontrôlable de se retrouver dans des lieux publics ou de devoir s’y rendre.

Il existe différents types d’agoraphobie : l’agoraphobie généralisée (peur de sortir de chez soi), l’agoraphobie sociale (peur des foules), l’agoraphobie avec évitement (peur des espaces fermés) et l’agoraphobie avec attaque de panique (peur des lieux publics).

Qu’est-ce que l’agoraphobie ?

L’agoraphobie est une forme de peur irrationnelle dans des lieux publics ou lors de trajets. Cette phobie se traduit par une crainte excessive des espaces fermés, des foules et des transports en commun.

L’agoraphobie est un trouble anxieux qui touche entre 1% et 2% de la population mondiale.

Le terme « agoraphobe » vient du grec ancien « agora » (place du marché) et « phobos » (peur).

Il désigne donc toute personne souffrant d’une peur intense dans les endroits publics comme les centres commerciaux, les rues très fréquentées, les transports en commun ou encore les salles de cours.

Les symptômes de l’agoraphobie

L’agoraphobie est une peur du lieu public ou d’un endroit fermé. On parle d’une crainte irrationnelle et incontrôlable de se retrouver dans un lieu sans pouvoir s’en échapper ou de ne pas avoir le pouvoir de quitter cet endroit.

L’agoraphobie se manifeste par l’apparition de symptômes physiques, tels que des nausées, des maux de tête, une transpiration excessive ou encore une difficulté à respirer.

Il faut savoir que les personnes atteintes d’agoraphobie ne souffrent pas simplement d’anxiété, mais elles présentent aussi un trouble psychique.

Lorsque la personne angoisse à l’idée de se retrouver en public, elle perd le contrôle sur sa vie et se sent incapable d’affronter les situations qui pourraient survenir au cours du temps.

Lire aussi  Comment attirer l'attention d'une personne qui vous ignore : Les secrets d'un message percutant

Les symptômes physiques liés aux crises d’angoisse sont plus ou moins faciles à identifier : palpitations cardiaques, douleurs abdominales, tremblements musculaires… Ces symptômes apparaissent généralement lorsque la personne souffrante est confrontée à une situation stressante ou déstabilisante. En cas de crises aigües très fortes et intenses, il peut être difficile pour la personne angoissée de sortir de chez elle et donc faire face à son agoraphobie.

  • Une phobie sociale
  • Un trouble panique

Les causes de l’agoraphobie

L’agoraphobie est une peur irrationnelle des lieux publics.

L’agoraphobe a peur de sortir seul, dans la rue, les magasins ou encore les transports en commun.

Il a peur de l’inconnu et n’est pas à l’aise en présence de foule.

Les symptômes sont souvent liés à la crainte du vide et à la peur d’être agressé par un inconnu. Si vous êtes victime d’agoraphobie, il est important de consulter un médecin afin d’en déterminer l’origine.

Le stress et le manque de confiance en soi peuvent être des causes possibles pour expliquer ce trouble psychologique.

Le traitement de l’agoraphobie

La phobie sociale est une pathologie qui se manifeste par un sentiment d’angoisse et de peur très intense face à des situations où l’on ne peut pas fuir. Elle peut s’exprimer dans divers contextes, tels que les relations interpersonnelles, le contact avec la foule ou le contact visuel prolongé.

L’agoraphobie est une forme particulière de phobie sociale. Elle se caractérise par une crainte intense de la foule, quand celle-ci est perçue comme hostile ou menaçante. Cette crainte empêche la personne atteinte de sortir en public, ce qui entraîne généralement chez elle un isolement social important et une grande souffrance psychique.

Les symptômes de l’agoraphobie ? La personne souffrant d’agoraphobie ressent des sensations physiques intenses (palpitation, sueurs froides).

Il y a également des troubles cognitifs : mémoire défaillante et difficultés à raisonner correctement.

Lire aussi  Comment accrocher une guirlande lumineuse dans le jardin ?

La personne atteinte d’agoraphobie ressent un fort sentiment d’anxiété et cherche à se réfugier chez elle pour éviter les situations anxiogènes.

Le pronostic de l’agoraphobie

L’agoraphobie est une peur d’être séparé de son entourage et de se retrouver dans un lieu ouvert. Cette peur ne doit pas être confondue avec la claustrophobie, qui correspond à une phobie des espaces confinés.

L’agoraphobie est une peur panique des situations sociales ouvertes, comme le contact avec les autres personnes, les lieux publics et les transports en commun. Elle s’accompagne souvent d’une anxiété importante avant une situation sociale ou lorsque le sujet se trouve dans un endroit fermé.

L’angoisse ressentie par la personne atteinte de ce trouble est souvent associée à la crainte de perdre le contrôle, notamment si elle se trouve dans un espace clos.

Les symptômes principaux de l’agoraphobie sont :

  • Avoir une crainte intense et incontrôlable du monde extérieur
  • Se sentir mal à l’aise en présence de beaucoup de monde

Vivre avec l’agoraphobie

L’agoraphobie, également appelée phobie sociale ou trouble panique, est une maladie psychologique qui provoque la peur d’être dans des lieux publics.

L’agoraphobie se manifeste par de l’anxiété et de la nervosité, ainsi que par des symptômes physiques tels que tremblements, sueurs froides et palpitations cardiaques.

Les personnes atteintes d’agoraphobie ont peur de se trouver dans des endroits bondés et/ou sans issue. Beaucoup de personnes souffrant d’agoraphobie sont amenées à rester chez elles toute la journée ou à sortir uniquement en compagnie de proches bienveillants. Elles sont souvent réticentes à entreprendre certaines activités sociales telles qu’une promenade en forêt ou au cinéma. Bien qu’il n’y ait pas encore de moyens connus pour traiter l’agoraphobie, il existe divers traitements pour contrer les symptômes physiques :

  • L’exposition aux situations anxiogènes (par exemple apprendre à faire du vélo sur une route passante)
  • La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience
  • Les médicaments

Pour conclure, l’agoraphobie est un trouble de la peur de l’espace public. L’agoraphobie se caractérise par une peur irrationnelle des espaces ouverts et publics, comme les rues, les transports en commun, les aéroports ou encore les centres commerciaux.

À Propos de l'autrice

Betty Malois
C'est à travers ce blog que je vous fait part de toutes sortes d'astuce et de conseil sur l'actualité, le tourisme et toute sorte de nouveauté française ou d'ailleurs qui me passionne .